Primo-accédants, le retour…

Home sweet home.

 

 

 

Selon une récente étude de l’institut CSA pour le compte des agences Guy Hoquet, portant sur les moins de 40 ans, ces primo-accédants, boostés par la baisse des prix et des taux d’intérêts très bas, représentent aujourd’hui 35 % du marché de l’immobilier contre 30 % il y a deux ans.

 

 

 

 

Concernant leurs motivations, ils veulent majoritairement une maison, et considèrent qu’il vaut mieux rembourser un crédit que plutôt payer un loyer. Le désir de se sentir chez soi renforce leur intention.

 

Bien évidement, pour près de la moitié des primo-accédants, ce sont essentiellement les catégorie supérieures, c’est à dire avec un revenu supérieur à 3000 euros mensuel (CSP+), qui sont ici surreprésentés. Ils ont entre 18 et 40 ans, sont en couple et ont un ou plusieurs enfants.

Le budget moyen consacré à l’acquisition d’un bien immobilier est de 164 000 euros. Ils sont 68 % à disposer d’un apport personnel et 61 % d’entre eux disposent d’aides comme le prêt à taux zéro.

Les professionnels de l’immobilier semblent retrouver peu à peu leur optimisme grâce aux effets d’annonces engagés par le gouvernement en faveur des propriétaires. Annonces qui devront néanmoins se concrétiser par des actes en faveur de ce domaine d’activité.

stock-immo.com

Vous appréciez nos articles, n’hésitez pas à visiter notre site et à le partager  en cliquant sur les liens réseaux sociaux en bas de la page d’accueil.