Nouveautés 2015 : incitations aux travaux de rénovation énergétique

3d energy efficiency labelLa rénovation énergétique de l’immobilier français est un des ponts forts de la politique gouvernementale actuelle ; pour favoriser l’engagement des français et les soutenir financièrement dans ces travaux de rénovation, plusieurs aides sont organisées pour 2015. Un petit point s’impose pour éclairer vos possibilités.

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique, CITE.

Accessible à tous, propriétaires occupants, comme locataires ; le CITE permet un crédit d’impôt de 30 % des dépenses occasionnées pour des travaux de rénovation énergétique ou pour l’acquisition d’équipements permettant des économies d’énergie.

Plus large et plus souple que son prédécesseur, le CITE est notamment étendu à de nouveaux équipements d’amélioration énergétique. Pour bénéficier du CITE, vous devez faire appel à des pro­fessionnels qualifiés «Reconnus Garants de l’Environnement». Ce crédit d’impôt concerne des travaux engagés entre la rentrée 2014 et le 31 Décembre 2015. Le montant des dépenses éligibles au crédit reste plafonné à 8 000 euros par personne, soit à 16 000 euros pour un couple, avec une majoration de 400 euros par personne à charge.

L’éco-prêt à taux zéro, PTZ.

Ce prêt à 0 % vise à financer des travaux ­améliorant la consommation énergétique de l’habitation ; ­jusqu’alors réservé au neuf, il est ouvert à l’ancien depuis la rentrée 2014.

Pour en profiter, il suffit de s’adresser aux banques. Le ministère vise un objectif de 100 000 éco-PTZ en 2015 contre seulement 32 500 en 2013.

Depuis le 1er Janvier 2014, les syndicats de copropriétaires peuvent  également bénéficier d’un éco PTZ, pour financer la réalisation des travaux de rénovation énergétique dans les parties communes.

Il est possible de cumuler l’éco-PTZ et le CITE mais ­uniquement sous conditions de ressources.

La prime énergie

Peu connue du grand public, la prime énergie ou certificats d’économies d’énergie, sont une aide financière à ne pas ­négliger. Cumulables avec d’autres aides, la prime se demande avant le début des travaux auprès des distributeurs ou fournisseurs d’énergie. Une fois les travaux achevés, il vous suffit d’envoyer la facture des travaux avec l’attestation de fin de travaux et vous recevrez un chèque en euros ou un bon d’achat, de la valeur de la prime sous quelques semaines.