Est il toujours opportun d’ouvrir un PEL en 2015 ?

Happy Couple Dream New HomeAlors que le 1er Février dernier, la rémunération du PEL est tombée de 2,5 % à 2 %, la question de l’opportunité de sa souscription semble légitime.

Malgré cette forte baisse, le PEL reste néanmoins un produit de garanti apprécié des français puisqu’il est l’un des placements les mieux rémunérés dans la gamme des produits sans risque.

Il convient donc d’analyser l’opportunité de la souscription d’un PEL en 2015.

Le PEL rapporte 2 % brut, soit 1,69% net de prélèvements sociaux, contre seulement 1 % net pour le Livret A, ce qui le place en tête des placements réglementés. De plus, sa rémunération est garantie pendant toute la durée du produit contrairement à celles des livrets, qui peut varier jusqu’à quatre fois par an.

La fiscalité du PEL, est elle aussi, l’un des gros atouts de cette épargne. En effet, les intérêts du Plan Epargne Logement sont exonérés d’impôt sur le revenu jusqu’à son douzième anniversaire.

Le plafond de versement du PEL s’élève à 61 200 euros, ceci hors intérêts capitalisés, ce qui en fait un plafond très convenable. Toutefois, un seul produit d’épargne peut être ouvert par personne, ceci sans frais d’ouverture, les mineurs aussi se voient le droit de bénéficier d’un tel placement.

Lors de l’ouverture du PEL, 225 euros au minimum, doivent être déposé sur le compte ; lors de l’ouverture le bénéficiaire s’engage aussi à verser au moins 540 euros par an sur ce produit d’épargne. À défaut du respect de ces conditions, le PEL sera automatiquement clôturé.

Les versements d’épargne peuvent être mensuels (45 euros), trimestriels (135 euros) ou semestriels (270 euros) et doivent être réalisés pendant quatre ans, durée minimum du placement.

Après le dixième anniversaire du PEL, il vous sera impossible d’effectuer des versements sur votre compte d’épargne. D’ailleurs, au bout de 15 ans, votre PEL sera obligatoirement clôturé.

Il en résulte donc que si le PEL est avantageux, il est aussi contraignant dans le respect de la rigueur de ses conditions.

Le rendement du PEL peut être dopé à terme par une prime d’Etat égale à 50 % des intérêts acquis à la date du terme. La prime est versée dans l’année qui suit la clôture du plan, à condition de souscrire un prêt d’épargne logement à un taux déterminé au moment de la souscription du PEL, pour acheter ou rénover votre résidence principale.

Il est important de souligner que des pénalités vous seront appliquées si vous souhaitez récupérer votre capital avant quatre ans. Ces pénalités sont dégressives, en effet, si vous fermez votre PEL avant son deuxième anniversaire, son taux de rémunération sera finalement celui du Compte Epargne Logement (CEL), soit 0,75 % brut à l’heure actuelle. Si vous le clôturez entre sa deuxième et sa troisième année, vous conservez la rémunération de 2 % brut, mais vous perdez vos droits à un financement immobilier à taux préférentiel ainsi qu’à la prime d’Etat. Enfin, en le fermant entre la troisième et la quatrième année, la prime d’Etat et les droits à prêts seront simplement réduits.

Enfin, LE grand avantage du PEL c’est qu’il permet de bénéficier d’un prêt à un taux fixé à l’avance. Seulement, LE grand problème actuel du PEL c’est que depuis le 1er Février 2015, ce taux « préférentiel » s’élève à 3,2 % pour un montant de 92 000 euros maximum, sur une durée allant de deux à quinze ans. Conscient, que ce taux est très peu compétitif aujourd’hui, nous vous recommandons tout de même d’être attentif au PEL car il y a de grades chances que ce taux devienne très intéressant dans le futur ; à condition que les taux d’intérêt remontent d’ici quatre ans.

stock-immo.com

Vous appréciez nos articles, n’hésitez pas à visiter notre site et à le partager  en cliquant sur les liens réseaux sociaux en bas de la page d’accueil.